L'Agenda 21 de la ville d'Olivet

Contribution de Robert DECOIN : énergies renouvelables

Pour poursuivre la réflexion sur les énergies renouvelables, je vois dans le choix de l’énergie bois 4 bonnes raisons :

C’est une énergie respectueuse de l’environnement : contrairement aux autres énergies, la combustion du bois n’accroît pas la quantité de CO² dans l’atmosphère et ne participe donc pas au réchauffement de la planète.

C’est une énergie qui crée des emplois : le chauffage au bois participe au développement économique local par le biais de l’entretien des forêts et de la valorisation des déchets de bois.

C’est une énergie économique : des aides publiques sont accordées aux particuliers pour l’acquisition et l’installation du matériel. Et le bois est un peu moins cher que les combustibles classiques.

C’est une énergie qui offre une chaleur douce : pour l’avoir testée, la  combustion du bois offre une chaleur très agréable, beaucoup plus agréable que celle d’un convecteur électrique par exemple.

Se pose cependant la problématique de l’approvisionnement. Le bois n’est en effet pas un produit standard, à l’inverse d’autres sources d’énergie livrées par des réseaux ou par citerne. C’est avant tout de la main d’œuvre, du transport et du stockage, et des bois de qualités très diverses.

Pour être cohérent avec la problématique du développement durable, il faut pouvoir se faire livrer par un distributeur qui ne soit pas trop éloigné, et qui lui-même doit être approvisionné de bois aussi proches que possible.

D’où l’intérêt à l’échelle de notre département, voire de notre ville, de réfléchir et de travailler sur le développement d’une filière bois…

  • Facebook
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Netvibes
  • Technorati
  • PDF
postÉ le 8 mars 2010
CatÉgorie(s) : Déposez votre contribution, Toutes vos contributions, Vos idées pour l'Agenda 21
Commentaire(s) : 1 Commentaire.

Une réponse à “Contribution de Robert DECOIN : énergies renouvelables”

  1. regis reguigne a dit :

    d’ où ,l’ intérêt des propositions locales que j’ ai formulé pour l’ approvisionnement . J’ ajoute la présence de la scierie située au carrefour de la route de Jouy le Potier et de celle retournant à Mézières lez Cléry ; là peut être implantée valablement une unité de fabrication de granulés ( pelets ) pour valoriser tous les sous-produits de la scierie habituellement perdus. L’ approvisionnement , suivi et qualitatif, local, est donc  » jouable « . Merci d’ être entré dans le débat ; espérons que d’ autres nous suivrons . Amicalement ; Régis Réguigne .