L'Agenda 21 de la ville d'Olivet

Contribution de Régis REGUIGNE : déplacements pédestres

Notre Agenda 21  , c’ est le moment pour proposer toutes solutions alternatives au  » tout automobile  » . Les déplacements à pied sont l’ une de ces alternatives . C’ est à la fois un moyen sûr pour moins polluer ; c’ est aussi une solution  » douce  » pour se tenir en bonne santé . De plus en plus nombreux sont celles et ceux qui en sont convaincus et adeptes . A condition , bien sûr, que cela soit possible , c’ est à dire qu’il n’ y ait pas trop d’ obstacles à leur cheminement .
C’ est là que doit intervenir l’ Agenda 21 ; par des proposition concrètes et un véritable programme pluri-annuel , il doit favoriser les déplacements pédestres . Alors , deux obstacles principaux à résoudre. D’abord , avec l’ aide avisée des conseils de quartiers, recenser tous les obstacles fixes , genre poteaux en tous genres qui barrent le chemin des piétons , surtout là où les trottoirs sont étroits ( exemple rue du pressoir Tonneau avec ses poteaux sur le trottoir Est ) , ce travail préalable permettra d’ échelonner les priorités d’ interventions destinées à libérer le passage . Il y a de multiples cas dans tous les quartiers . Ensuite , et ce n’ est pas neutre vis à vis de tous les piétons , il s’ agira , pardon , il s’ agit dès maintenant , de se faire respecter par les automobilistes qui n’ hésitent pas à stationner leurs voitures sur nos trottoirs , allant jusqu’ à nous obliger à passer sur la chaussée . Le monde à l’ envers ; plus la prime de risque de se faire bousculer par un autre automobiliste convaincu que la chaussée lui est réservée , même en zone 30 ! Devant de telles pratiques , c’ est souvent du  » je n’ en ai que pour 2 minutes  » assorti de jolis prétextes , un quart d’ heure après le véhicule est toujours là ! Les piétons victimes de ces grossièretés doivent réagir fermement et  faire partir vers de vrais stationnements les incivils ; ( je ne m’ en prive pas ). Il en va de la liberté des uns où s’ arrête celle des autres ; d’ où la formule :  » piétons de tout Olivet , unissez – vous ! » Au delà de ce pastiche , plus pratique : à quand la création d’ une section de marche nordique au sein de l’ USMO – Randonnée pédestre ? Vous savez, ces marcheurs au long cours qui progressent allègrement par rues et chemins avec leurs longs bâtons de type ski de fond . A tous marcheurs convaincus ; amitiés et fraternité de Régis .

  • Facebook
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Netvibes
  • Technorati
  • PDF
postÉ le 10 mars 2010
CatÉgorie(s) : Documentation
Commentaire(s) : 1 Commentaire.

Une réponse à “Contribution de Régis REGUIGNE : déplacements pédestres”

  1. Jacques Baillon a dit :

    La rue du Général de Gaulle devrait être désignée  » volontaire d’office  » pour une telle politique qu’on ne peut qu’appeler de nos voeux. Elle remplit toutes les conditions : trottoirs dangereux ou inexistants, circulation souvent intense et vitesse trop fréquemment excessive des automobiles, et même des camions. Encombrement chronique des trottoirs quand ils existent, pas de piste cyclable etc..C’est pourtant une des voies d’accès à la ville qui devrait le mieux accueillir les visiteurs-touristes venus de l’ouest (Chambord, Cléry, bords de Loire) et qui peuvent être attirés par la proximité des fameux « bords du Loiret » connus au delà des frontières de la commune, et dont Olivet fait à juste titre son emblème. Elle est située dans une zône théoriquement protégée (ZPPAUP) et figure probablement sur les dépliants destinés à favoriser le tourisme dans cette région des bords de Loire classée – excusez du peu – au patrimoine mondial ! On y rencontre parfois à la belle saison des cyclotouristes qui viennent de l’étranger et qui appuient dur sur les pédales pour rejoindre au plus vite des lieux moins stressants : j’y ai vu des australiens, des canadiens, sans compter nos voisins comme les allemands ou les hollandais habitués au tourisme « doux ». Hélas la réalité du terrain est moins belle et rien n’est moins « doux » ou attrayant que cette rue avec sa circulation dangereuse, sa pollution sonore, ses forêts de poteaux téléphoniques ou électriques et ses nuisances diverses et variées. Je ne sais pas si l’adoption d’un « Agenda 21″ local peut favoriser la prise en compte réelle de ce type de problème … de voirie mais nombreux sont sans doute les riverains qui souhaiteraient un aménagement du type rue des Plaisses où il est clairement visible que la circulation automobile et la vitesse ne sont pas les bienvenues. Et puisque le sujet premier de ce post ce sont les déplacements pédestres, je suggère à ceux qui douteraient des arguments évoqués ci dessus de les tester en faisant une petite marche digestive du Poutyl à la rue du Bac par exemple (en faisant attention).