L'Agenda 21 de la ville d'Olivet

Contribution de Régis REGUIGNE : risques majeurs

L ‘ Agenda 21  d’ Olivet va proposer des actions dans le sens du Développement Durable ; très bien .
Ce sera donc l’ opportunité de trouver les moyens de signaler , sur le terrain ,à tous les Olivetains , de façon très visible le risque naturel majeur pour notre commune . Par la suite , plus personne ne pourra invoquer le fameux :  » on ne savait pas  » . L’ exemple désastreux des conséquences dramatiques de la tempête en Vendée et pire encore en Charente Maritime , cela doit réveiller nos consciences , localement .
Je m’ explique : tous les foyers Olivetains furent , il y a très peu d’ années, destinataires du DICRIM  local ; c’est le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs . Savez- vous où vous avez rangé le votre , savez- vous quels sont les risques à Olivet et quel est le plus évident ?
Bon , soyons concrets , le pire serait de mépriser le danger ; il s’ agit du risque d’ inondation du Val d’ Olivet par la Loire en crue exceptionnelle . Cette situation n’est pas impossible ; les aménagements tels que la retenue du barrage de Villerest , ce n’ est au mieux que 50 cm de hauteur d’ eau en moins ; ce retardateur de débordement ne contiendra jamais une crue séculaire . De plus le Val d’ Olivet est sous la double menace de la rupture de la levée à hauteur de Lumina à St Denis en Val et de la mise en action du déversoir de crue de Jargeau .
Il n’est donc pas question de rester inactifs devant notre risque majeur . Se tenir prêt à l’ éventualité de l’inondation passe , pour chaque foyer et chaque équipement concerné, par des mesures préventives . La diffusion d’ un guide préventif , le plus pratique possible devrait compléter les exercices répétitifs d’ alerte , même purement théoriques , dans le cadre du Plan Communal de Secours qui existe aussi mais qui n’ a pas encore été testé face au risque d’ inondation.
Plus concret encore car , visible au quotidien , un ensemble de Repères de Niveaux de Crues  doit être créé dans le Val d’ Olivet ; voila de solide pour l’ Agenda 21 ; et que personne ne fuie ses responsabilités. Nous connaissons tous les repères de crues sur les maisons et immeubles face à la Loire à Orléans . Nous avons tous en tête le sentiment d’ horreur lorsque nous avons embrasser du regard la perspective en direction du fleuve et de l’ autre rive . Alors , rien de tout cela à Olivet ? Bien sûr que si ; oui , mais pour l’ instant c’est du domaine de l’ oubli ou du refus de se souvenir que,par exemple, la pire crue séculaire eu lieu un mois de juin , en 1846  , d’ où l’ idée absurde que cela ne reviendra plus jamais . Le CEPRI , Centre Européen de Prévision des Risques d’Innondation a été fondé récemment à Orléans ; ce n’ est pas un hasard . Vous pouvez aller aux renseignements chez eux , Boulevard Alexandre Marti, dans les locaux de l’ ancien Institut Français de l’ Environnement ( IFEN) .
Donc à Olivet il y a un seul repère de crue , invisible du grand public , sur la façade ouest du moulin de La Mothe , il est à la hauteur de l’ étage , à plus de 2m 75 du sol naturel , il indique jusqu’où l’ eau monta en 1856 .
Je propose , par cette contribution, l’ installation de repères de crues , visibles de tous , dans des points très en vue dans le Val d’ Olivet ( en plus , c’est subventionné , pourquoi s’ en priver ? ). Au carrefour de l’ Horloge Fleurie ( hauteur des pkus hautes eaux connues , PHEC , 3m 20 ); au Groupe scolaire de Plissay ( 3m 25 ) ; au Groupe scolaire du Val ( 3m ) ; à l’ Eglise du Val ( 3m ) ; sur le sentier des Près près du moulin de Saint Samson ( 2m 75 ) ; à la Plaine des Béchets ( 2m 75 ) etc . Un concours d’ idées à lancer afin que ces repères de crues soient à la fois pédagogiques et symboliques ; tout un programme au service de tous les Olivetains, y compris du coteau car , en cas de crue , par de nombreux effets induits ils seront également touchés ; pas seulement pour accueillir les personnes  momentanément déplacées du Val comme ce fut le cas à répétition au XIX ° siècle .
Et pourtant ; il faut rester confiants , s’ organiser sans attendre , pour revenir chez soi le plus vite et le moins mal possible , après une possible crue centennale de la Loire .
En toute connaissance de cause ; Régis Réguigne , natif du Val à 2 pas du carrefour de l’ Horloge Fleurie .

  • Facebook
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Netvibes
  • Technorati
  • PDF