L'Agenda 21 de la ville d'Olivet

Contribution de Régis REGUIGNE : pour des actions concrètes

Le temps est venu où nous approchons du moment où il faudra faire la synthèse des multiples propositions d’ actions à faire figurer dans NOTRE Agenda 21 . La transversalité des choix sera le fil conducteur ; certes , il y eu trois pistes principales de défrichées : l’ économie , le social , l’ environnemental ; maintenant le tableau final fera le travail dans l’ esprit Développement Durable, à savoir cette nécessaire globalisation . Par exemple , la construction d’ un projet immobilier , privé ou public ; cela représente un enjeu économique , toutefois , le choix de l’ opérateur devra , outre les critères financiers,  comporter des critères sociaux et environnementaux a égalité avec les premiers impératifs .
Pour continuer à contribuer , je propose ce jour , des actions a rentrer , selon le classement à établir, dans l’ Agenda 21 des OLIVETAINS  :
- Mise en place d’ une Trame Bleue ( l’eau et les milieux aquatiques ) ; Verte ( les milieux naturels ) et Blanche ( les façades à ravaler en priorité rue Marcel Belot , partie commerçante , comme à Orléans centre et faubourgs );
-Valoriser les éléments remarquables de notre patrimoine naturel et bâti ;
- Etablir un plan de gestion du patrimoine arboré communal ( la Ville possède plus de 100 ha de boisements sans plan de gestion , donc d’ entretien organi, et sans valorisation);
- Eliminer les dépôtoirs dans les zones A ( agricoles et naturelles ) en y appliquant les critères d’ interdictions imposés en zones U ( urbaines ) ;
- Eliminer les points noirs paysagers et environnementaux ;
- Réaliser la partie olivetaine de la Trame Verte Loire- Loiret imaginée par l’ Agglomération ;
- Valoriser les Fossés Jurés du Val d’ Olivet , éléments structurants pour ce secteur de la commune ;
- Valoriser localement les déchets verts et concevoir leur collecte;
-  Valoriser et développer l’ usage du bois pour alimenter une chaufferie centrale desservant les bâtiments communaux de la mairie et à proximité ;
- Etudier la faisabilité d’ un parc éolien ou photovoltaïque au Sud de la commune;
- Limiter les bruits de la circulation en développant un plan de remplacement des revêtements par l’ équivalent du nouveau revêtement de la RN 20 au Sud du Loiret ;
- Installer des repères de crues dans le quartier du Val d’ Olivet;
- Rédiger et diffuser un guide de l’ habitation en zone inondable ;
- Embellir les entrées de ville depuis la périphérie vers le centre ; axes prioritaires : la rue du Gl De Gaulle et la rue de la source désormais sur l’ itinéraire touristique ( euro-vélo route verte européenne )la Loire à Vélo ;
- Mettre en oeuvre l’ arrêté préfectoral de 1998  pour la protection des captages d’ eau potable d’ Olivet;
- Mettre en oeuvre le respect du règlement local et national de la publicité à Olivet ;
- Faire respecter l’ arrêté préfectoral du 16/12/1996 sur les nuisances olfactives de la SIFA ;
- Inciter à la construction de logements pour les jeunes ménages , les personnes seules et les personnes âgées , spécialement dans le centre- ville ( clos du Bourg ) ;
- Appliquer la totalité des actions du SAGE de la rivière le Loiret , y compris en anticipation de la publication de l’ arrêté préfectoral en préparation ( après les enquêtes publiques à venir en 2010 ) ;
- Établir un tableau de bord annuel sur les réalisations de l’ Agenda 21.

Pour conclure (pour l’ instant ) , plusieurs de mes propositions ont déjà été plus ou moins évoquées au cours des réunions préparatoires , y compris lors de la réunion de bilan et un peu de synthèse du jeudi 1er avril 2010 ;elles sont à passer au crible des autres propositions et à entrer dans la perspective des actions transversales qui formeront notre agenda 21 . Cet Agenda 21 des OLIVETAINES et des OLIVETAINS est bien destiné à assurer le Développement Durable local , sur la base des particularités locales déjà formulées dans le rapport de présentation du Plan Local de l’ Urbanisme et , surtout , dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durable de ce PLU de mars 2007

  • Facebook
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Netvibes
  • Technorati
  • PDF
postÉ le 6 novembre 2010
CatÉgorie(s) : Documentation, Déposez votre contribution, Toutes vos contributions
Commentaire(s) : 3 Commentaires.

3 réponses à “Contribution de Régis REGUIGNE : pour des actions concrètes”

  1. AGULHON Jean-Charles a dit :

    Bonjour, L’installation d’un parc éolien ou photovoltaïque? Mais Quelle idée ! quel préjudice, une fois de plus pour l’environnement. Il faut savoir qu’une éolienne repose sur une chape de béton de 400 à 500 M3. Installer des éoliennes consiste donc à bétonner les champs.
    Olivet s’enlaidit suffisamment au-fur-et-à-mesure que le béton pousse à une allure phénoménale ! Même remarque au sujet d’un parc photovoltaïque qui dénaturerait les sites.
    Non ! Il faut encourager l’éolien domestique – chacun sa petite éolienne ou ses panneaux cachés dans son jardin ou sur son toît !
    cela existe, se développe et devient performant, notamment, les éoliennes horizontales.
    CESSEZ DONC DE VOULOIR BETONNER LES CHAMPS ET LA NATURE SAUVAGE. C’EST INCROYABLE CETTE VOLONTE DU TOUT BETONNAGE !

  2. AGULHON Jean-Charles a dit :

    Un éco-quartier, certainement pas. Un éco-quartier est avant tout au service du bétonnage.
    Les municipalités qui adoptent ce modèle essaient de faire passer la pilule !
    On bétonne en se donnant bonne conscience, toujours est-il qu’elles bétonnent et qu’elles bétonnent toujours bien hypocritement !
    Pourquoi un éco-quartier à Olivet alors que la commune croule déjà sous le béton.
    S’il y avait réellement une volonté de développement durable, alors, tout se qui s’est construit dans l’horrible Larry et toutes ces futurs zones pavillonnaires à l’ouest aurait dû et devraient recevoir le label HQE. Il n’en est rien ! Du béton, du béton et enciore du béton sans aucune considération effective de l’environnement.
    Il serait intéressant pour dédommager la nature de boiser préalablement les parcelles des futurs lotissements. Je l’ai proposé dans le cahier de suggestions mis à la disposition des olivetains à la mairie en précisant que les gens voulaient un jardin mais n’avait ni le temps ni le courage de le faire ! Alors, il faut leur livrer les parcelles et les allées dûment boisés.Ils en seront très contents, croyez-moi ! De même qu’il faut boiser la future zone industrielle le long de la RN20 et tout ce qui est possible au Larry.

  3. Jacques Baillon a dit :

    Certes, Jean Charles, on bétonne joyeusement partout puisque ça rapporte, parce que c’est dans les habitudes et qu’il y a de la demande, mais on n’en souffre pas encore trop au quotidien. Du moins ici. Mais ça viendra.

    Tous les ans disparait en France, au profit des installations humaines, une surface de « nature » qui représente en gros l’équivalent d’un département. Il faudra bien s’arrêter un jour.. si on veut pouvoir continuer à respirer..

    En attendant, la notion de protection de l’environnement existe surtout au travers de la com que l’on fait avec, (genre Grenelle de l’Environnement, développement durable et autres tartes à la crême), mais dans la pratique, ça n’avance guère, ici comme ailleurs..

    Dédommager la nature en replantant ou en « ensauvageant » des surfaces équivalentes à ce qu’on vient de détruire est une excellente idée mais cette idée pourtant pleine de bon sens n’a à ma connaissance encore été mise en pratique nulle part !

    Quand dans une municipalité on discute de Plan d’Occupation des Sols (pardon, de PLU) et qu’on décide de rendre constructible tel ou tel quartier, on sait bien que ça se traduira à court terme par du bétonnage.. mais comme il y a de gros intérêts en jeu on oublie vite l’environnement le long terme et l’intérêt collectif..